programmation

  • "conquérir la souveraineté alimentaire"

    Présentation et du livre "conquérir la souveraineté alimentaire"
    De Michel Buisson
    éditions l’Harmattan à Paris

    Alors que l’avenir des paysans du monde entier apparaît de plus en menacé par les règles du commerce international agricole et le poids des firmes, comment et à quelles conditions, la souveraineté alimentaire, née en 1996 après l’accord OMC de Marrakech, peut-elle devenir le cadre indispensable au changement des règles actuelles qui régissent le commerce international, les politiques agricoles, et échappent aux citoyens ?

    Michel Guglielmi, ancien directeur de l’ISARA, économiste de l’agriculture, en sera le discutant.
    Oui, la souveraineté alimentaire reste à conquérir. Certes, de nombreuses avancées dans cette conquête ont eu lieu depuis 1996 grâce aux mobilisations et aux travaux de la Via Campesina et de ses alliés : enrichissement du paradigme et du concept, mise en oeuvre d’alternatives concrètes…
    Cependant, la permanence de la pauvreté et de la sous-alimentation pour une grande partie de l’humanité, les crises alimentaire et écologique comme les avancées de l’agrobusiness, rendent la souveraineté alimentaire de plus en plus nécessaire, alors même que la crise du système capitaliste offre des opportunités.
    Le livre propose de prendre en compte et de valoriser la richesse du concept pour le traduire en nouvelles règles internationales fondées sur une convention onusienne instaurant un réel droit à la souveraineté alimentaire. Cette convention serait déclinée en de nouveaux accords commerciaux, remplaçant notamment les actuels accords de l’OMC concernant l’agriculture.
    La mise en oeuvre de la souveraineté alimentaire au niveau international doit permettre d’autres politiques, en priorité au service des nombreuses paysanneries pauvres et des consommateurs, au détriment de l’agrobusiness et pour la protection de la planète. L’ensemble de ces éléments permet d’évoquer des propositions en matière de stratégie : faire évoluer le rapport de force, élargir le mouvement, convaincre certaines institutions d’engager de nouvelles négociations à l’ONU puis à l’OMC ou dans une nouvelle organisation.
    L’AUTEUR
    Michel Buisson est agroéconomiste. Il a exercé ses activités dans plusieurs organisations, (à l’ISARA-Lyon pour la dernière), notamment sur les questions de politiques agricoles aux différents niveaux, du local à l’international. Militant altermondialiste (membre d’ATTAC, des Amis de la Confédération Paysanne…), il est depuis 2003, en relation avec différents réseaux, actif dans la promotion de la souveraineté alimentaire.

    Suivra un débat sur la façon de penser la souveraineté alimentaire et de la faire avancer, en prenant en compte quelques éléments de l’actualité récente : ouverture de l’année internationale de l’agriculture familiale portée par l’ONU, Assemblée générale de l’OMC à Bali …

    Venez en débattre …
    … et déguster quelques produits locaux (vins, fromages …) pour terminer agréablement la soirée.

    Maison des Passages
    44, rue Saint Georges
    69005 Lyon
    (métro vieux Lyon)