programmation

  • L’ARCHIPEL DES RESISTANCES : quel antimilitarisme et quel pacifisme aujourd’hui ?


    Dans le cadre du Cycle l’Archipel des Résistances co-organisé par La Maison des Passages , Mediapart, Camedia (l’association des lecteurs de Mediapart) et le Lyon Bondy blog nous accueillons le CEDRATS et l’observatoire des armements sur le thème : « Les 50 ans du statut des objecteurs de conscience en France : quel antimilitarisme et quel pacifisme aujourd’hui ?


    Si les réfractaires à la guerre et à l’armée existent depuis toujours en France sous des formes variées (insoumission – désertion - etc.), l’objection de conscience sera légalisée en 1963 après –notamment- une campagne d’opinion organisée par Louis Lecoin, libertaire pacifiste, en particulier dans son journal « Liberté » et après sa grève de la faim de 22 jours en 1962 : il avait alors 74 ans ! Bataille relancée par le refus de participer à la guerre d’Algérie.
    De nombreuses personnalités, (Camus -Abbé Pierre -) interviendront dès la fin des années 1940, par lettres, par pétitions, par propositions de projets de statut, par manifestations artistiques ou autres, afin d’obtenir la libération des objecteurs de conscience et la légalisation de l’objection.
    En effet, depuis la fin de la seconde guerre mondiale les objecteurs de conscience étaient systématiquement incarcérés, certains l’ont été pendant une dizaine d’années.
    Aujourd’hui, après la suspension du service militaire obligatoire en 2001, pourquoi et comment poursuivre la lutte contre la militarisation de la société et favoriser des solutions non armées aux conflits ?

    Intervenants :

    - Maurice Montet, secrétaire national de l’Union Pacifiste de France :
    « L’objection de conscience 1963/2013 en France et en Europe. »

    - Patrice Bouveret, directeur de l’observatoire des armements, objecteur :
    « Quelle résistance à la militarisation en 2014 ? »


    Maison des Passages
    44, rue SDaint Georges
    69005 Lyon
    (métro Vieux lyon)