Ecarts d’identité n°132 "POUR L’EGALITE ET LA JUSTICE SOCIALE"

Écarts d’identité n° 132

POUR L’ÉGALITÉ ET LA JUSTICE SOCIALE

"(...)
Métamorphose. Elle sévit au croisement de quatre éléments : la globalisation économique, la connexion télé-technologique, l’accélération des rythmes et le bouleversement des équilibres écologiques. Ces éléments conjuguent leurs effets et donnent forme à une mutation anthropologique. Aucun garant structurel traditionnel (frontières géographiques, enveloppes sociales, psychiques, culturelles ou idéologiques) n’y échappe désormais... Cette mutation a ses côtés optimistes (le monde devient enfin ce qu’il est : un Monde singulier-pluriel) et ses côtés inquiétants (le passage de la représentation d’un "demain sera toujours meilleur qu’aujourd’hui" à un "demain risque d’être pire qu’aujourd’hui" )... Les "migrations" d’aujourd’hui (que l’on stigmatise), mais aussi les autres modes de circulation (que l’on valorise), en sont des effets.

Reste qu’il faut trouver de nouvelles régulations (éthiquement et politiquement justes) à ce chambardement du monde. C’est là où les acteurs, opérateurs à tous niveaux sur le front de cette mutation, sont à la fois sollicités et mis en difficulté. Ils doivent résoudre localement des problématiques construites globalement, sans cadre politique global justement à leur régulation. Et se trouvent ainsi livrés à des contraintes diverses et variées, souvent incohérentes du point de vue des logiques des réalités à traiter (C. Jacquier). C’est une perte de sens de l’action au profit de dispositifs gouvernés par le souci premier d’une évaluation quantitativement comptable.
(...)"
Abdellatif Chaouite

JPEG - 384.3 ko
JPEG - 348.8 ko